Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Poésies Collages de Guy Garnier

Les Poésies Collages de Guy Garnier

Artiste autodidacte né à Damvix (85) et vivant à Theys (38).Assemblage et collage de papiers et autres matières.Mes tableaux collages sont composés de feuilles de magazines et de prospectus sortis de ma boite à lettres.googlebe7d6b1c10aa793b.html

un long voyage


repos de l'âme

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

MichÚle 22/08/2007 20:04

vos tableaux-collages installent intensément le rêve...la douceur et la folie de vivre, le songe d'une promenade, parfois une méditation... ils accompagnent l'ardeur, le retour à sa propre recherche, à son travail... merci pour tout cela. Mes préférés du "moment" : abstract, village, obstination...  Michèle

Kao 20/08/2007 11:43

Agathe, les mots sont ce qu'ils sont, et tu as raison sur bien des points ; lire les tiens n'en reste pas moins agréable ; bises à toi et aux deux Guy par la même occasion

Agathe BONNET 20/08/2007 10:04

Les mots sont toujours de trop, sur le regard d'une toile. On voit mieux dans le silence . Pourquoi expliquer ce que l'âme ressent. Parler enlève une certaine magie de ce que l'on voit. C'est comme la surface de l'eau , le reflet du ciel est magnifique,si on touches l'eau c'est fini.Donc je m'absorbe dans ton oeuvre Guy et je goûte les sensations.Bises à vous deux Kao et Guy L.Gros bisous du matin Guy G.!!

Kao 17/08/2007 12:13

peut-être tout simplement renaissance dans une vie après la vie, ce qui mettrait tout le monde au diapason, mais le message s'arrêterait-il là en ce cas ? on attend la suite comme d'hab'

Kao 17/08/2007 00:41

je suis complètement d'accord avec toi Guy, mais justement le tableau sans ces titres est d'une toute autre dimension à mon avis, si lumineux, si radieux, j'ai du mal à imaginer le sujet comme ça, je pense qu'il s'agit de tout autre chose, et je reste sur une idée de renaissance qui servirait de fil conducteur depuis pas mal de temps ici, mais c'est ma façon de voir les choses ; comme on ne renait pas sans achever quelque chose quelque part,  il n'y a de toute façon pas de contradiction entre les deux points de vue, tout va bien donc, pour ne pas changer, d'ailleurs